Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 06:37
ZIT ZITOUNA FI FALESTINA, YALA !

L’olivier : un moyen de survie
publié le mercredi 7 novembre 2007 par l’Association France Palestine Solidarité et l’Union des Fermiers Palestiniens
 

Symbole fort de l’enracinement de son peuple à sa terre, l’olivier est au coeur de la vie et de la société palestinienne.

Il représente 75 % des arbres fruitiers en Cisjordanie. L’huile d’olive fait vivre 70 000 familles (25 % de la population).
La production moyenne annuelle est de 15 000 tonnes (avec une importante variation pouvant aller de 5 000 tonnes/an à plus de 30 000 tonnes), soit 4 fois la production française, mais à peine 0,8 % de la production mondiale.
La consommation locale étant de 7 000 à 10 000 tonnes, les olives et l’huile d’olive constituent un des principaux produits d’exportation de l’agriculture palestinienne.

L’occupation génère l’appauvrissement

Depuis 2000, la fermeture du marché israélien a entraîné une saturation des stocks et en conséquence, la chute des cours.
Avec la perte de leur travail en Israël, beaucoup de Palestiniens se sont reconvertis dans l’agriculture n’ayant plus que cette seule source de revenus. La construction du « mur d’annexion », long de 750 kilomètres, sépare les villageois de leurs terres.
Des milliers d’hectares d’oliviers ont été annexés ou arrachés.
L’armée et les colons israéliens entravent les déplacements des Palestiniens (checkpoints, barrages de blocs de béton, tours de guets, barbelés, barrières agricoles, routes militaires réservées aux colons) paralysant la circulation des denrées et détruisant l’économie.
Il s’ensuit une situation de pauvreté, voire de misère. En 4 ans, le taux de chômage est passé de 15 % à 60 %.

Quelle solidarité ?

Aider à la mobilisation d’un réseau, en France et en Europe, pour la mise en marché de l’huile d’olive palestinienne dans le cadre du commerce équitable afin de favoriser une juste rémunération des producteurs palestiniens.

Impulser et développer des coopérations décentralisées autour de l’olivier, entre la société civile palestinienne et des collectivités territoriales, des partenaires économiques, des organisations professionnelles agricoles. Rompre l’isolement des villages en popularisant les actions de résistance des Palestiniens qui s’organisent pour rester et vivre sur leurs terres. Organiser des missions civiles de cueillette des olives dans les zones occupées par des colonies, l’armée ou le mur pour protéger les oléiculteurs pendant la récolte.

Mise en place d’actions pilotes

Depuis 2003, l’AFPS a été à l’origine de l’élaboration du programme de modernisation de la filière oléicole par l’Union des fermiers palestiniens (PFU).
L’invitation en Provence d’une délégation d’oléiculteurs du PFU, puis la venue d’un expert oléicole français dans le cadre d’une mission de l’AFPS 04 ont permis de réaliser un diagnostic du secteur oléicole en Palestine et de conduire des « actions pilotes  » sur quatre sites.

Les ajustements techniques réalisés :
• stockage des olives dans des caissettes ajourées au lieu des sacs en plastique ;
• amélioration de la propreté et modernisation des moulins ;
• stockage de l’huile dans des cuves en inox au lieu de bidons en plastique ;
• formation des fermiers et de l’encadrement technique des coopératives.

Un programme de développement en expansion

Plusieurs mouliniers et des oléiculteurs ont volontiers comparé la mise en oeuvre de cette action en Palestine, à une « révolution oléicole ». Elle s’est traduite par :

• la réalisation effective d’une huile d’olive de grande qualité (environ 180 tonnes produites en 2005, 1 000 tonnes en 2006) ;
• l’établissement de liens avec des sociétés du commerce équitable ;
• l’organisation effective des fermiers. 17 coopératives partenaires (plus de 2000 agriculteurs concernés).

Les interventions de l’AFPS

Aujourd’hui ce sont plus de 13 groupes locaux (AFPS 04, 06, 44, 68, Apt, Le Havre, Montpellier, les groupes locaux AFPS de la région Rhône-Alpes) qui parrainent des coopératives en participant à la réhabilitation des moulins, à l’achat de caissettes et de cuves en inox ou d’équipement agricole.
Ces coopératives se trouvent dans les régions les plus fortement exposées aux projets de colonisation et d’annexion par la construction du mur (Tulkarem, Qalqilya, Salfit, Naplouse, Jenin).
Près de 120 000 euros ont été versés aux différentes coopératives (bilan 2006). Le financement des projets se fait par des subventions des collectivités territoriales, des campagnes de souscriptions solidaires, des dons et par la diffusion de l’huile d’olive palestinienne.

La bataille de l’huile d’olive

Le problème majeur demeure la mévente de l’huile. Les coopératives ont consenti beaucoup de sacrifices pour produire une huile de qualité qu’elles ont du mal à vendre à un prix correct, les metteurs en marché déclarant qu’elle est trop chère.
Il nous appartient à nous tous, de comprendre l’enjeu que représente la diffusion de l’huile d’olive en France pour nos partenaires palestiniens en lutte contre l’occupation de leur terre.
Depuis 2004, en partenariat avec l’AFPS, la coopérative Andines importe, selon les critères du commerce équitable, de l’huile d’olive produite par les coopératives impliquées dans le programme du PFU.
Afin de garantir la qulité et la provenance des produits et d’assurer la régularité de l’approvisionnement de la filière, l’AFPS, Andines, le PFU (producteurs) et Al Reef (export) ont signé une convention de coopération dans le but de créer un stock de régulation des approvisionnements en huile de qualité. La souscription lancée par l’AFPS a permis de remettre 41 000 euros à Andines pour ce stock.
En accord avec les partenaires palestiniens (PFU et Al Reef) et en réponse aux besoins des producteurs, Andines s’est engagé à commercialiser cinq containers en 2007 (64 000 bouteilles, 48 tonnes) ce qui représente un effort considérable.

Pensez aux fêtes de fin d’année !

Achetez de l’huile !

Pour commander, vous pouvez vous adresser au groupe local de l’AFPS de votre localité http://www.france-palestine.org/rubrique27.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans SANTE ET ALIMENTATION
commenter cet article

commentaires