Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 02:24
L'association ASIDCOM pour la défense des consommateurs musulmans vient de terminer son rapport sur la bientraitance dans le cadre de l'abattage rituel.
Ce rapport est versé au débat pour la défense de la saignée directe dans le cadre du Grenelle de l'animal dont l'objectif vise notamment l'obligation de l'étourdissement ante mortem des animaux de boucherie (Ce serait un nouvel acte d'islamophobie en Europe au nom de la bientraitance des animaux dont les conséquences sociales, économiques et politiques doivent être entendues).



Les bénéfices de l’abattage rituel sans étourdissement pour les animaux et les hommes
- Rapport bibliographique sur l’abattage rituel et le bien être animal -
Le 24 mars 2008 / Le 17 rabia-1 1429H
Télécharger le rapport sous format PDF


Lettre adressée au groupe de Travail du grenelle de l'animal

ASIDCOM

A l’attention de M. le Ministre Michel BARNIER

A l’attention des groupes de travail du grenelle de l’animal

A l’attention du public

Marseille, le 24 mars 2008

 

Objet : demande d’égalité de droit entre l’abattage rituel sans étourdissement  et les autres types d’abattage

Certaines associations de protection animale souhaitent par l’intermédiaire des rencontres animal et société, imposer l’étourdissement préalable dans l’abattage rituel.

En tant qu’association de consommateurs musulmans, nous sommes absolument contre l’étourdissement préalable en raison des points scientifiques suivants :

  • Des travaux de thèses vétérinaires françaises démontrent que les méthodes d’étourdissement sont plus traumatisantes que l’abattage rituel par saignée directe :

 « … Les conclusions de toutes les expérimentations scientifiques convergent vers une certitude solidement étayée : bien réalisé, l’abattage rituel est la façon la plus humaine car la moins traumatisante de mettre à mort un animal pour consommer sa viande », d’après Dr. S. Pouillaude, thèse de l’école nationale vétérinaire de Toulouse (1992)

  •   La souffrance des animaux lors de l’étourdissement peut être très mal évaluée car certaines méthodes d’estimation de la douleur qui se révèlent inadaptées pour les procédés d’étourdissement :

 « Contrairement à la cheh‘ita (abattage rituel juif par saignée directe), les méthodes d’abattage officiellement reconnues n’ont pas encore fait la preuve de leur efficacité réelle et ne répondent en tous cas pas à la définition européenne. On peut s’étonner dès lors de la faveur dont elles jouissent et qui parait justifier le statut particulier de l’abattage rituel juif (et musulman). Comment peut on expliquer un tel jugement sans se référer à des facteurs d’ordre culturels. », d’après Dr M. LUC, thèse de l’école nationale vétérinaire de Lyon, 1983.

 
Ces conclusions ne sont pas exhaustives et d’autres études montrent au moins l’égalité voire la supériorité de l’abattage rituel par saignée directe par rapport aux autres méthodes. Au nom des valeurs européennes et de nos valeurs républicaines, nous réclamons une égalité de droit entre l’abattage rituel par saignée directe et les autres méthodes. En effet, malgré les faits scientifiques, l’abattage rituel sans étourdissement est simplement autorisé par dérogation.

 De plus, la problématique de l’abattage rituel musulman est essentiellement due à un manque de formation et de sensibilisation du personnel des abattoirs. Il y a aussi une carence aux niveaux des salles d’abattage dédiées à l’abattage rituel musulman et des dispositifs de contention adaptés à l’abattage rituel.

 
Pour plus d’information sur les études scientifiques concernant l’abattage rituel, veuillez vous référer au rapport bibliographique ci-joint ainsi qu’aux thèses vétérinaires françaises sur l’abattage rituel.

Avec nos respectueuses salutations,

M. Hadj Abdelaziz DI SPIGNO

Président de l'association ASIDCOM


 Références :

S. M. POUILLAUDE, « L’abattage rituel en France », thèse de l’école nationale vétérinaire de Toulouse (1992)

Dr M. LUC, «Abattage rituel juif et protection animale», thèse de l’école nationale vétérinaire de Lyon (1983)

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans VIE DE L'ASSOCIATION
commenter cet article

commentaires