Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 22:02
Consultation publique « Animal et Société » du 2 au 15 juin 2008

http://www.animal-societe.com/consultation

Le ministère de l'agriculture et de la pêche a publié les travaux d'ASIDCOM, association de sensibilisation, d'information et de défense de consommateurs musulmans, sur les bénéfices du sacrifice rituel sans étourdissement pour les animaux et les hommes .

Aussi, nous faisons connaître maintenant, notre avis sur les propositions retenues et mises au débat public.


Quelques grands principes sur les relations avec l'animal

« Il n'est de bête sur la Terre, ni d'oiseau volant de ses ailes qui ne forment des communautés semblables à vous ‘humains' » ( Coran, sourate 6-Les Bestiaux-verset 38).

Dans l'Islam, toutes les espèces sont protégées, il est interdit de tuer un animal par pur plaisir, la chasse est autorisée seulement dans un but alimentaire et non de loisir, il est interdit de maudire un animal domestique, le jeu d'argent est prohibé, l'animal est doté d'une intelligence, la mise à mort est une dispense accordée par Dieu à l'homme et se justifie selon la méthode prophétique :

« A chaque communauté, nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu'ils prononcent le nom d'Allah sur la bête de cheptel qu'il leur a attribué » (Coran ,sourate 22- Le pèlerinage-verset 34).

« ...Prononcez le nom d'Allah...puis, lorsqu'ils gisent sur le flanc, mangez-en et nourrissez-en le besogneux discret et le mendiant » (Coran, sourate 22-Le pèlerinage-verset 34).

« Accomplis la salât pour ton Seigneur et sacrifie. » (Coran, sourate 108 - L'Abondance- verset 2).

 

Propositions soumises à la consultation publique pour l'abattage des animaux

FORMATION

Nous demandons la mise en place d'un dispositif national avec la collaboration des établissements de l'enseignement agricole (DGER) du ministère de l'agriculture et de la pêche (LEGTA, CFPPA), dont le programme serait validé par la direction de l'alimentation (DGAL) sur les conditions de protection de la santé publique, des animaux (mise en stabulation, circulation des animaux, contention, sacrifice) et de l'environnement.

Les conseils régionaux du culte musulman (CRCM) sont associés sur l'aspect religieux.

L'association ASIDCOM est associée au programme et à la mise en œuvre au titre de représentant des consommateurs musulmans.

La formation est gratuite et ouverte à tous les consommateurs susceptibles de réaliser le sacrifice à l'occasion d'un baptême, d'une circoncision, d'une sadaka, de l'Aïd Al Ahda.
La formation est payante pour les professionnels dans le cadre de la réglementation en vigueur (Etat, Régions, Conseils généraux, entreprises).
Cela peut être le moment d'une rencontre citoyenne entre les services chargés de la santé publique vétérinaire et les citoyens de confession musulmane. Il est évident que les organisations qui défendent l'étourdissement (OABA) où la remise en cause de l'exercice du rite musulman (
Fondation B.Bardot) ne peuvent pas être les animateurs de ce programme.


HABILITATION DES SACRIFICATEURS

Où est passer l'argent du Halal ? Il faut qu'il revienne à la formation.
Combien d'études scientifiques ont été financées pour défendre le sacrifice rituel , améliorer la bienveillance des animaux, la qualité des productions ?
Nous demandons l'abrogation de la carte de sacrificateur qui relève du privilège de quelques-uns uns, d'une caste politico-religieuse au détriment de l'exercice des libertés religieuses en Europe sans principe républicain, ni aucune transparence.

CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE

ASIDCOM demande que les ministères chargés de l'Intérieur et de l'agriculture respecte la Loi en ne faisant pas la promotion des revendications de l'OABA sur l'étourdissement dans la circulaire au nom du principe de neutralité et d'égalité ainsi qu'en référence au libre exercice de la religion (Proposition n°5 du groupe 3).

INFORMATION DES CONSOMMATEURS
Opposée à tout étourdissement avant et après la jugulation (saignée de l'animal), ASIDCOM revendique le droit à l'information concernant l'étiquetage selon les techniques utilisées lors de la mise à mort : abattage mécanisé, étourdissement avant jugulation, étourdissement après jugulation et sans étourdissement.


ADAPTATION DE l'APPAREIL INDUSTRIEL

Il est inadmissible d'accepter la suspension de volailles vivantes, tête en bas. C'est pourquoi les postes de saignée coniques doivent être développés pour assurer la bientraitance des animaux et une meilleure sécurité au travail.
Diagnostic de l'abattage rituel obligatoire (matériel, process de travail) selon une normalisation HACCP (avec HCP analyse de points critiques HALAL) et AMDEC (analyse des dysfonctionnements).
Le calcul d'un laps de temps réglementaire entre la saignée et l'habillage est nécessaire (comme il est existant pour le délai d'éviscération) pour toutes les espèces mais ne doit être un artifice pour légaliser l'usage de l'étourdissement.

GUIDE BONNES PRATIQUES

La bonne intention ne suffit pas face aux enjeux financiers et aux scandales sanitaires que nous connaissons : « Là où l'argent règne, la vérité se tait ! »
Guide de bonnes pratiques, mandat sanitaire ou délégation de service public, certifications, habilitations...toutes ces propositions vont le sens d'une privatisation du service public vétérinaire avec l'application du PAQUET HYGIENE (Règlement 853,853/2004...) qui aiguise la discrimination à l'égard des musulmans (rituel = abattoir) et plus récemment de la révision générale des politiques publiques (RGPP) qui enferme l'Etat dans un rôle de supervision à la mode anglo-saxonne, sans réels moyens d'efficacité. Le consommateur est seul face au marché qui se globalise. C'est de moyens humains et financiers dont ont besoins les services de l'Etat pour être au plus prêt du terrain, répondre aux besoins de la protection animale et des consommateurs.





Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans VIE DE L'ASSOCIATION
commenter cet article

commentaires