Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 08:25

En septembre dernier, nous avons publiés sur le site d'ASIDCOM la proposition de la Commission Européenne concernant la modification de la Directive 93/119 Ce relative à la protection des animaux lors de l'abattage.

Même si le principe de la liberté religieuse est réaffirmé, la Commission laisse aux Etats de l'Union la possibilité de remettre en cause le sacrifice rituel. C'est pourquoi nous avions alertés sur le danger de la remise en cause.
La défense du sacrifice rituel musulman et juif s'inscrit dans le cadre de la protection animale, d'une éthique, d'un sens de la responsabilité de l'homme à l'égard des animaux. On ne mélange pas l'argent et l'éthique...ce qui n'est pas le cas du rendement économique. Q
uoi qu'il en soit l'arme de dissuation massive reste le BOYCOTT car nous ne somme pas obligés de consommer des produits carnés.
Un site anglais s'inquiète de même façon et nous avons pensés intéressant de vous le faire connaitre avec un essai de traduction.


Grande Bretagne: la viande Casher et Halal menacée
lien de l'article en anglais:   http://www.theyeshivaworld.com/?p=30058


La commission européenne a proposée des plans afin de garantir que – les animaux qui sont abattus selon la shechita soient « épargnés de toutes douleurs évitable, détresse ou souffrance » a rapporté ‘the Sunday Express’ en GB.

Selon les propositions, tous les animaux destinés à un abattage avec le shechita  doivent être étourdis électriquement au préalable.

Une démarche qui pourrait menacer la production tant du halal que celle du cacher, dont les règles générales interdisent l’étourdissement au préalable.

La proposition de l’UE contient la liste des pays qui souhaitent continuer à permettre le soi-disant abattage rituel, mais les associations de protection des animaux font pression sur les gouvernements pour qu’il n’adapte pas cet abattage. 
La moindre démarche pour modifier la dérogation pour l’abattage rituel, provoquerait un tollé des communautés musulmane et juive.


Le RSPCA a demandé au Secrétaire d’Environnement Hilary Benn de profiter de l’occasion pour interdire cette pratique.

   

Le Département de l'Environnement, les Aliments et les Affaires Rurales a lancé une consultation le mois dernier sur la meilleure façon d'exécuter les règles de l’UE en Grande-Bretagne. Un porte-parole du  département a dit : “les ministres sont actuellement disposés pour permettre à la dérogation de continuer, mais il est important d'avoir une consultation pour écouter les autres avis ».

La viande de Halal représente un grand poids financier dans le Royaume-Uni. L'année dernière le Gouvernement a approuvé une affaire qui pourrait permettre à 5,000 bouchers halal du Pakistan de voyager à ce pays pour exercer leurs métiers.  Les interprétations religieuses varient, mais les généralement lois Musulmans et juifs exigent que les animaux soient tués par une coupe simple du cou sans étourdissement.

Lors d’un séminaire intitulé « Pourquoi nous refusons l’étourdissement », Shuja Shafi, le président du Conseil Musulman du comité de normes d'aliments de la Grande-Bretagne, a dit les demandes religieuses signifient que les animaux doivent être “vivants, en bonne santé et conscients au moment de l'abattage”. Il a insisté sur le fait  que l'abattage halal est souvent moins cruel parce que les animaux n'ont pas été stressés dans le convoyeur. Il a dit que le processus d’étourdissement tournait souvent mal.


Une étude scientifique par le Conseil de protection des Animaux de Ferme du Gouvernement a constaté, 2003, que les animaux pourraient rester complètement conscients jusqu'à deux minutes après la coupe de leurs coups.
Il (le Conseil de protection des Animaux de Ferme du Gouvernement ) a dit que tous les animaux devraient être assommés avant l'abattage.

Un porte-parole a dit : “le RSPCA reconnaît que les pratiques religieuses devraient être respectées, mais nous estimons que la recherche scientifique a clairement démontré que l'abattage d’un - animal sans étourdissant peut provoquer une souffrance inutile. Il ne s’agit pas d’affaire de religion mais il s’agit de bien être animal ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires