Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 22:37

Bism'illah, au nom d'Allah le très haut,

Sallam alikoum, que la Paix soit sur vous,

En Espagne la communauté espagnole d'Andalousie a créé depuis l'accord de reconnaissance par l'Etat espagnol de 1992, un organisme certificateur "instituto halal" pour la certification et le contrôle de la licité des produits.

Reconnaissons que l'initiative est très complète. Un extrait permet de prendre connaissance du contenu de la démarche qui passe par une certification de garantie selon la norme ISO 9000 et le contrôle analytique de l'ADN.

http://www.institutohalal.com/sacrficio_halal/index.htm

Le consommateur peut s'il le souhaite nous demander une traduction intégrale mais il doit être informé sur la définition du halal espagnol andalou: "...convenierciadel aturdimiento del animal ante del sacrificio". Cela veut dire en clair que nos frères et soeurs espagnols acceptent l'étourdissement ante mortem, avant la mort de l'animal par les méthodes reconnues en Union européenne :

- soit les armes à feu ou percusion pour les bovins

- l'électronarcose (le bain électrifié) pour la volaille ou les pinces (sur tempes) pour les petits ruminants.

Il y a abus de confiance si le consommateur musulman n'est pas averti car ces catégories d'animaux sont probihées par le Coran, la sounnah de notre prophète (PBSL), les 5 écoles juridiques. L'imam Ghazali est explicite dans son livre "kitâb al-halâl wa -l harâm" (le livre du licite et de l'illicite).Aussi les malikites n'autorisent pas cette consommation de la bête morte (al mayta).

 Le noble Coran dit : "...Vous sont interdits (...) la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute, d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée-sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte".

Dieu seul possède, Dieu seul commande, Dieu seul sait.

Sallam alikoum wa ramatoullah wa barakatû.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz Bernard Di Spigno - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires