Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 21:31
Acceuil Nous écrire
Médecine arabo-musulmaneAramédicaEthiqueRégles d'exercices de la médecineLa santéGuide du malade musulmanLes rendez-vous de l'AMAFLettre du bureau de l'AMAFNos statusTextes diversComment adhérer ? Nous contacter Liens
 
 
 
 

La santé est un enjeu de plus en plus important de santé publique. A travers les consommations de nos concitoyens, nous apercevons que chacun d’entre nous désire retrouver une " bonne " santé le plus rapidement possible. Ainsi, la notion de prévention (dite primaire) revient en force car, bien menée, elle garantie un bon équilibre de l’individu à long terme.

A travers les lignes qui suivent nous vous présentons quelques bases de réflexion que peut compléter ou adapter en fonction de ses habitudes et de son " temps ".

Le prophète Muhammad, paix sur lui, a dit " deux éléments sont sous estimés par l’Homme : le temps et la santé ". Nous voyons bien là l’allusion faite à notre habitude de ne nous soucier de notre santé que lorsque nous sommes malades. Il s’agit donc d’une allusion directe à la mise en place d’une politique de prévention.

AlimentationBoissonDrogues - Sommeil – Sport – Hygiène – Vaccination – Repos - Diabète

Alimentation.

L’Equilibre Alimentaire

Une alimentation variée et équilibrée est la base d’un état corporel stable. Pour se faire il est utile d’avoir un nouveau regard sur notre alimentation et adapter si nécessaire notre comportement.

Voici quelques questions suivis de leur réponse afin de vous aider à améliorer votre comportement alimentaire.

  1. Pourquoi l’alimentation est importante pour notre santé ?:
    L’apport alimentaire aide notre organisme à couvrir ses besoins nutritionnels(*). L’alimentation fournit à l’organisme les nutriments qu’il ne peut pas synthétiser ou ne les produits pas en quantités suffisantes . Sinon, l’organisme souffrira des carences.
  2. Que signifie le mot ‘nutriment’ ?
    Les nutriments sont des substances alimentaires assimilables par l’organisme.

Ils sont divisés en deux groupes : les macronutriments et les micronutriments.

Type Fonction Quantité nécessaire pour le corps
Macronutriments

(protéines, glucides, lipides)

fournir de l’énergie

développement du corps

large quantité
Micronutriments

(vitamines, sel, minéraux)

important pour la croissance

faciliter les processus vitaux

petite quantité

3. Que veut dire ‘manger équilibré’ ?

Manger équilibré n’est ni compliqué ni restrictif. C’est tout simplement manger varié afin de profiter des valeurs nutritives de nombreux aliments différents. C’est ensuite savoir choisir notre alimentation pour rester en bonne santé. (*)


Haut de page


4 . Quels sont les différents groupes alimentaires ?

Selon le Comité Français d’Education pour la Santé (CFES) , les aliments sont divisés en cinq groupes :

1). Lait et produits laitiers

2). Viandes, poissons, et œufs

3). Fruits et légumes

4). Céréales, légumes secs et pommes de terre

5). Matières grasses

5 . Existe-il un aliment complet ?

Non ! Un seul aliment ne peut pas fournir tous les nutriments dont le corps a besoin. Il faut donc consommer un large évantail d’aliments pour être en bonne santé.

6 . Y’a t’il des bons ou mauvais aliments ?

Non ! Aucun aliment n’est bon ni mauvais en soi. En revanche, l’excès ou la carence de certains aliments peuvent provoquer des conséquences nocives pour la santé. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de réduire l’apport de graisses saturées, sucres et sucreries et d’augmenter la consommation d'aliments végétaux riches en fibres. Cela aide à réduire les risques de plusieurs pathologies comme les maladies cardio-vasculaires, les problèmes de poids, le diabète, et même certains cancers. (*)

Haut de page

Le CFES recommande(v ) de manger quotidiennement des aliments de chacun de ces cinq groupes (voir question #3), dans les proportions suivantes :

- Lait et produits laitiers : 2 à 3 portions /jour

- Viandes, poissons, et œufs : 1 à 2 portions /jour

- Fruits et légumes : 3 à 5 portions de légumes (crus ou cuites)/jour , 2 à 3 portions de fruits

- Céréales, légumes secs et pommes de terre : à chaque repas

- Matières grasses : apportées par les différents modes de préparation des plats, les viandes et les produits laitiers.

7 . Y’a t’il des règles simples et faciles pour se nourrir de façon équilibrée ?

OUI ! En effet, les principales organisations de santé, dont le CNERNA (centre national de coordination des études et recherches sur la nutrition et l’alimentation) ont établi des règles simples et faciles à appliquer :

- diversifiez votre alimentation

- surveillez votre poids

- adoptez un régime pauvre en graisses totales, en graisses saturées et en cholestérol

- mangez beaucoup de légumes, de fruits et de produits céréaliers

- limitez votre consommation de sucres rapides

- limitez votre consommation de sel et de sodium

- limitez votre consommation de boisson alcoolisée " (v )

N’oubliez pas

Haut de page

Pour avoir une bonne alimentation, n’oubliez pas ces deux mots clés :

Variété et Modération !

? Des questions ? ? N’hésitez pas à nous écrire ! Nous vous répondrons !

Références :

(v ) = Guide de la Bonne Santé ; Reader’s Digest.

(*) = Aliments Santé, Aliments Danger ; Reader’s Digest.

Que dit le Coran et la Sunna à propos de l’alimentation ?

Dans le coran nous trouvons le verset suivant " mangez et buvez et cela sans exagérer "Sourate 7 Verset 21.

Ainsi DIEU nous enseigne la mesure dans nos parts qui ne doivent pas être trop abondantes ni verser dans l’excès. Nos repas seront également diversifiés afin d’apprécier d’une part tous les goûts qui s’offrent à nous et d’autre part pour n’entraîner aucune carence de tel ou tel acide aminé ou élément minéral. Bien entendu le musulman n’inclue pas dans ses repas les aliments reconnus impropre à sa consommation. Nous citons en référence deux versets du Coran :

" Oh les messager ! Mangez des choses pures et agissez en bien. Oui Je sais ce que vous faites "
Sourate 23 Verset 51.

" ...leur rendant licites les choses excellentes, leur interdisant les mauvaises "
Sourate 7 Verset 157.

Les viandes ne sont donc pas l’élément principal du repas et seront régulièrement remplacées au cours des repas par du poisson. La viande a un mode de préparation particulier chez le musulman puisqu’elle nécessite un abattage rituel. Cette condition fait que les patients musulmans hospitalisés demandent des plats dit végétariens pour être sur de ne pas consommer de viande non cachère. Nous voyons là l’intérêt de développer la distribution des viandes " halal " afin que le malade n’ait pas à modifier ses habitudes de façon non volontaire . Ceci pourrait poser problème pour les longs séjours. Toutes les viandes sont permises sauf celle du porc et celles citées dans le verset suivant :

" vous ont été interdits : la bête morte, le sang, la viande de porc, ce qui a été égorgé au nom d’un autre que DIEU, la victime d’un étouffement, d’un choc, d’une chute, d’un coup de corne et celle qui a été dévorée par une bête féroce (sauf ce que vous avez achevé en l’égorgeant) et ce qui a été immolé sur l’autel des idoles " Sourate 5 Verset 3.

Parallèlement la consommation de produits de la mer est beaucoup plus simple puisque qu’il n’y a pas d’abatage rituel et que toute la pèche est considérée comme bonne à la consommation.

C’est lui qui a soumis la mer afin que vous en mangiez une chair fraîche " Sourate 16 Verset 14. " on vous a rendu licite de pécher en mer et d’en manger. C’est là une jouissance à vous et aux pèlerins. " Sourate 5 Verset 96

Pour ce qui concerne les parts de glucides, lipides et protides dans l’alimentation nous vous conseillons de visiter les sites suivants

www.abcdaire.com .


Haut de page


Les boissons

La seule boisson indispensable à l’homme est l’eau. Cependant la consommation de boissons sucrées (type limonade, soda..) prend une large place et donc augmente les apports en sucre qu’il faut prendre en compte. De plus leur consommation diminue souvent l’appétit et donc déséquilibre l’alimentation.

" Si nous avons soif buvons de l’eau et si nous désirons une petite gourmandise prenons un jus de fruit "

Les boissons alcoolisées ne font pas partie des habitudes des musulmans. Cette boisson a été progressivement supprimée des consommations du temps du prophète Muhammad, paix sur lui,. Nous citerons en exemple trois versets du coran :

 Ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : " dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens ; mais dans les deux, le péché est plus grand que l’utilité " Sourate 2 Verset 219

Ô les croyants ! le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du diable. Ecartez vous en, afin que vous réussissiez. Sourate 5 Verset 90

Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l’inimité et la haine, et vous détourner de l’invocation de DIEU et de la prière. Allez-vous y mettre fin ?

Nous verrons dans la partie maladie l’intérêt d’un sevrage progressif et ses applications aujourd’hui.

Le mot vin est à prendre dans un sens large et englobe toutes les boissons alcoolisées (même celles dites sans alcool qui en fait en contiennent environ 1%). Le prophète Muhammad, paix sur lui, a dit " Tout ce qui enivre est vin, et tout vin est interdit " .

http://www.educalcool.qc.ca ....


Haut de page

Autres drogues

La règle générale est que tout ce qui peut nuire à la santé doit être évité. Ainsi il va de soi que l’usage détourné de produits stupéfiants, de médicaments est interdit. Nous ne nous étalerons pas sur les complications liées au tabac ou au haschich car beaucoup de choses ont déjà été écrites et nous tenterons de vous donner l’adresse de quelques sites. Ainsi le musulman doit rechercher les points positifs et négatifs de tel ou tel produit, d’en évaluer les conséquences et tenter de se rapprocher des versets suivant :

" Ne vous tuez pas vous même, DIEU est certes constamment miséricordieux avec vous ".
Sourate 4 V29

" ne vous jetez pas vous même dans la perte "
Sourate 2 Verset 195

On rapporte également le Hadith suivant du prophète Muhammad, paix sur lui, : "on ne doit ni faire du tort, ni en subir ". Nous voyons que la dimension personnelle de l’usager est étroitement liée à celle de son environnement. Cela signifie que la personne doit se positionner par rapport aux effets néfastes de ces consommations vis à vis d’elle et aussi vis à vis de ceux qui l’entourent.

La meilleure des préventions dans ce domaine est d’éviter la première fois. Cela demande beaucoup d’effort et d’ouverture d’esprit car la prise de produits est souvent une solution à une problématique (faire partie d’un groupe, oublier certaines choses...). Nous devons donc apprendre aux jeunes qu’à un problème il peut exister plusieurs solutions et les aider à réfléchir sur la plus rentable.

Le jeu (lié au hasard tel que loto, machine à sou,…) peut également être la source de difficultés puisque l’on parle de " jeu pathologique ". D’ailleurs dans les versets concernant l’alcool, les jeux de hasard sont cités et leur interdiction est de même valeur.

Ô les croyants ! le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du diable. Ecartez vous en, afin que vous réussissiez ".
Sourate 5 Verset 90 .

Le tabac par madame Barghout membre de l'AMAF

http://www.stop-tabac.ch........


Haut de page

Le sommeil

le diabète

Le diabétique  et le jeûne

 

       1)      Les cinq piliers de l’islam

2)      La conception de la maladie en islam

3)      Qui est dispensé du jeûne

4)      Le diabète

5)      Le malade diabétique  et ramadan

 Le jeûne du mois de Ramadan constitue la quatrième des cinq bases fondamentales sur lesquelles l’Islam est édifié. L’obligation de jeûner a été instaurée pour les musulmans, dans la seconde année de l’Hégire, par la révélation de ce verset du Coran : «  Ô les croyants! On vous a prescrit as-Syam (le jeûne ) comme on l’a prescrit  à ceux avant  vous, ainsi atteindrez-vous la piété, » sourate 2, verset 183

 

 

Les dispensés  de jeûner :

 

1)      Le vieillard qui est trop faible

2)      Le malade incurable qui ne peut jeûner du fait de sa maladie.

 

       Les dispensés provisoirement de jeûner :

   « …..Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours ». sourate 2, verset 184.

  « …..Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. _ Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous,……. » sourate 2, verset 185.

1)      La femme enceinte

2)      Le malade aiguë (curable)

3)      La femme qui allaite


Haut de page  

 

Le malade diabétique  et ramadan

Des études :

Beaucoup d’études ont été réalisées sur des malades diabétiques pendant le moie de ramadan et ont été pour but de vérifier l’effet du jeûne sur ses patient, afin de répondre à leurs attentes.

1)      Dr Riad SOULAÏMANI et ses collaborateurs à l’hôpital universitaire du roi Khaled, publiée dans la revue « Nutrition Research «  1991,11 : 261- 4

2)      Dr CHAMAKHI dans la revue « Medicogrophia » 1991,13 (supp. 1 ) : 27-9

3)      Dr CHANDALIA / «  Practical Diabetes «  1987, 4 : 287- 90

Ses études ont été réalisées chez les patients diabétique type II. Elle n’ont pas montrées aucun changement du taux de l’hémoglobine glucosée pendant leur jeûne. Ses patients n’ont pas perdu du poids.

 

4) Dans une étude du Dr Barber publiée dans la revue BMJ, aucune augmentation du nombre des patients diabétiques n’a été constatée parmi les admis à l’hôpital durant le mois de ramadan.

 

       6)  Dans une autre étude du Dr Laajam, publiée dans la revue Est Afr. Med. J. 1990, 67 : 732 – 6, Cette études a été réalisée sur 39 patients diabétiques type II. Il  a été demandé à ses patients de continuer de prendre leur traitement antidiabétique pendant le moie de ramadan. A la fin de cette étude le Dr  Laajam et ses coll. n’ont pas observé de chute du taux de la glycémie. Il a conclu, que les diabétique type II peuvent jeûner après avis de leur médecin.

 7)      L’étude de l’université de Rabat et Casablanca, publiée dans la célèbre revue britannique B.M.J en 1993 a été réalisé sur 591 patients diabétiques type II traité par Daonil.

Les patients ont été regroupé en trois groupes :

1er  groupe de patients a choisi de ne pas jeûner, le  2e groupe lui a été demandé de jeûner et de continuer son traitement antidiabétique oral (Daonil), mais en changeant la dose du matin (al fajr) contre celle du soir ( après la rupture du jeûne. Le 3e groupe de patients a choisi de jeûner et de prendre le Daonil, mais en réduisant le dose du matin ( Sohour : avant le levé du  soleil , al fajr ) de 25%. Pendant la durée du moie de ramadan, le taux de la glycémie chez les 3 groupes a été identique. Aucun malaise hypoglycémique n’a été observé.

On peut conclure par cette étude, que les patients diabétique type II, traités par Daonil, peuvent jeûner en remplaçant la dose du matin contre celle du soir. Néanmoins cette étude  a montrée une élévation très modéré du taux de la créatininémie, mais qui a été corrigé rapidement par la réhydratation pendant la période de rupture du jeûne.

 

Plan pratique de prise en charge thérapeutique des patients diabétiques type II pendant le mois de ramadan

Haut de page


 

Quelques conseils :

 

1-     respecter un régime alimentaire spécifique, prescrit par le médecin traitant.

2-     Eviter les glucides.

3-     Garder ses activités habituelles.

4-     Rompre le jeûne ( repas léger ) dès le coucher du soleil le plutôt possible. ( recommandation prophétique )

5-     Prendre un dernier repas (sahour) en fin de nuit, c’est-à-dire à l’approche de l’aube

6-      Demander conseil au médecin traitant.

 

Le respect de ses conseils est souvent utile et favorise la perte du poids, et  les complications de la maladie

Plan pratique

 - Groupe 1 : diabète  traité par régime 

                  Peuvent jeûner en respectant les conseils cités plus haut et après avis du médecin traitant.

 

- Groupe 2 : diabète type II

sous groupe 2-a : prise du traitement antidiabétique oral en dose unique

 

                Peuvent jeûner en prenant le traitement pendant la rupture du jeûne

  sous groupe 2-b :  traitement oral en deux prises

ces patients peuvent jeûner en respectant les conseils cités en haut et en changent la dose du soir contre celle du matin. La dose du soir doit être prise pendant la rupture du jeûne, et celle du matin ( la moitié de  la dose ) doit être prise avant le levé du soleil ( al fajr).

Haut de page

 

-         Groupe 3 : diabète type I ( patients sous insuline )

Ces patients nécessitent une surveillance étroite de leur taux de la glycémie ainsi qu’un ajustement thérapeutique.

En règle générale nous déconseillons le jeûne à ces patients.

Néanmoins nous proposons le plan suivant :

           Sous groupe 3-a : diabète type I, sous insuline en dose unique mois de 40 UI par jour

Ses patient peuvent jeûner en prenant l’insuline des la rupture du jeûne.

          Sous groupe 3-b : diabète type I, sous insuline en dose unique plus  de 40 UI par jour.

Nous les déconseillons de jeûner.

 

        Sous groupe 3-c :  diabète type I, sous insuline en deux prise

Nous les déconseillons de jeûner.

 

Cas particuliers :

Des diabétique qui ne doivent pas jeûner :

-         les enfants diabétique

-         les femmes enceintes diabétique

-         les diabétiques avec des complications ( rénales, vasculaires ….)

-         diabète difficilement contrôlé

-         patient ayant eu une acidocétose récente.

 

N’oubliez pas :  demandez l’avis de votre médecin traitant

Haut de page

 
Références :

-         Le sait Coran : Traduction réalisé et édité par la présidence générale des directions des recherches scientifiques islamiques, de l’Ifta, de la prédiction et de l’orientation religieuse en Arabie Saoudite

 

-         Règles et rôles spirituel du jeûne : Mr Yacoub ROTY. Collection Vivre l’Islam. Edition Maison d’Ennour

-         Le guide médical et juriste du patient  pendant le moie de Ramadan : Dr Hassan SHAMSI BASHA. Edition librairie Assawadi, Djeda.   

Haut de page

 
Webmaster Docteur Messadi Nassir
Réalisation : Média-web

http://www.amaf-france.org/sante/sante.htm

diabète type II

  « …..Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours ». sourate 2, verset 184.

1)Le vieillard qui est trop faible

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz Bernard Di Spigno - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires