Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 01:57

Aïd al-Kebir: inquiétudes du CFCM pour le pèlerinage et l'Aïd 2006

 
(Islamiya/Agences) - Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a estimé mardi que les conditions n'étaient "pas réunies pour un déroulement normal du sacrifice rituel 2006" prévu cette année autour du Nouvel An.

Le CFCM constate également "des difficultés importantes" dans l'organisation du pèlerinage à La Mecque, faute de visas délivrés à temps par l'Arabie saoudite, selon un communiqué publié à l'issue d'une séance extraordinaire du bureau exécutif de l'organisation avec les présidents des Conseils régionaux du culte musulman (CRCM).

Le CFCM "escompte que des solutions pratiques seront vite apportées aux attentes des musulmans". Lors du dernier pèlerinage début 2006, quelque 27.000 pèlerins étaient partis de France.

Pour l'Aïd al-Adha (Fête du Sacrifice, également nommée Aïd al-Kebir, la Grande Fête), prévue le 31 décembre, le CFCM "redoute que son déroulement ne soit gravement perturbé" et "appelle chaque partie concernée à prendre la mesure de la situation et les conséquences qui peuvent en découler".

Le CFCM s'inquiète d'"une insuffisance des abattoirs ouverts en raison de la coïncidence entre la fête de l'Aïd al-Adha et celle du Jour de l'An, un risque d'indisponibilité des médecins vétérinaires, des surcoûts de frais imposés à la communauté musulmane de France, des difficultés de mobilisation des services d'ordre, tout ceci étant inégal par ailleurs selon les régions".

Le CFCM se retrouvera le 19 décembre, a expliqué à l'AFP son président Dalil Boubakeur, également recteur de la Mosquée de Paris. "Les enjeux sont économiques, c'est un grand rendez-vous pour l'élevage français, a-t-il souligné, nous espérons que les éleveurs seront sensibles à notre appel".

Selon les chiffres officiels, 127.000 moutons ont été abattus légalement pour le dernier Aïd dans 178 abattoirs pérennes et 33 temporaires.

Dans plusieurs régions, très peu d'abattoirs seront ouverts et un surcoût est souvent imposé, allant jusqu'à 80 euros par mouton, ce qui peut faire grimper le prix jusqu'à 280 euros.

En Rhône-Alpes, "nous avons travaillé avec les éleveurs locaux, mis en place une plate-forme d'achat et des sites temporaires pour ramener la taxe d'abattage à seulement 20 euros", explique le président du CRCM Azzedine Gaci.

Le vice-président du CFCM Fouad Alaoui, premier vice-président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) a dénoncé "une volonté implicite de pousser les gens à ne pas faire le sacrifice alors que nous avons essayé depuis des années de mettre en place une dynamique pour inciter à aller dans les abattoirs".

Côté pouvoirs publics, "l'administration met en place un dialogue permanent pour arriver à aboutir au maximum de solutions pratiques", explique Didier Leschi, chef du bureau des cultes au ministère de l'Intérieur. "Nous voudrions que les choses arrivent par la conciliation plutôt que par la réquisition", a-t-il ajouté.

Commentaire de l'association ASIDCOM

En Provence, par exemple, pour les Bouches-du-Rhône, 10 sites d'abattage à disposition de la communauté musulmane sont disponibles pour le sacrifice rituel en hommage à l'acte du prophète Ibrahim (pbsl). Il s'agit de 2 abattoirs agréés (Marseille et Tarasçon) et 8 sites dérogataires et recensés (cf.liste à la direction départementale des services vétérinaires; tel : 04.91.13.48.60)

Il n'y a pas d'obstacles majeurs à la participation volontaire des fonctionnaires du ministère de l'agriculture (techniciens vétérinaires, contrôleurs et inspecteurs de la santé publique vétérinaires) car un dispositif d'imdemnisation et de compensation est en place suiteà l'intervention des organisations syndicales:

- report de congés jusqu'en avril 2007

- primes de 200 euros par jour pour  les participants aux opérations de l'Aïd

-application du réglement intérieur relatif aux congés. Le minimum sera de 4 jours de récupération. A Marseille les agents bénéficieront de 6 jours en contre partie de leur participation à 2 jours consécutifs (30 et 31 ou 31 et 1).

Les musulmans, citoyens de la communauté nationale sont en droit d'attendre de la part de l'Etat la même protection de leur santé : inspection des carcasses post mortem, contrôle de l'identification animale, application des mesures réglementaires concernant la saisie des MRS (matières à risques spécifiques : ) et les prélèvements ESST (tremblante pour les petits ruminants), voir ESB pour les bovidés. Les consommateurs eux aussi se doivent de participer pleinement à la protection de leur santé en priviligiant les sites officiels, à respecter les animaux et l'environnement .

La protection de la santé, de l'environnement, des animaux sont au coeur du Coran comme la science, la fraternité et la patience.

ALLAH ALIMOU AKIMOU (Dieu savant sage)

Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz Bernard Di Spigno - dans VIE COMMUNAUTAIRE
commenter cet article

commentaires