Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

24 décembre 2006 7 24 /12 /décembre /2006 18:25
Mouton de l’Aïd El Idha en Tunisie
Chacun selon son budget
Les services du ministère de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques estiment à 910 mille  le nombre des têtes destinées au sacrifice, réparties entre 637 mille têtes de grands moutons « barkous» ( 70%), 182 mille têtes de moutons à taille normale ( 20%) et 91 mille têtes de chèvres.
 

 Les points de vente  sont ouverts depuis le week- end dernier. L’offre connaît une augmentation d’un jour à l’autre. On passe progressivement des lieux de production aux marchés de consommation. De même, l’offre dans le marché des animaux de la capitale connaît une augmentation progressive. Les deux derniers jours, elle a atteint 5.000 têtes par jour.  Mais le mouvement vente-achat reste faible en dépit des visites  quotidiennes des familles aux «rahbas».
Les moyennes des prix pratiqués indiquent que les petits moutons sont vendus entre 170 et 220 dinars, les «barkous» entre 250 et 310 dinars. Quant aux grands moutons, les prix sont plus élevés.
Dans le Grand-Tunis, on trouve 5 points de vente au kilo, deux sont gérés par la société Ellouhoum (El Ouardia et La Manouba), les trois autres sont gérés par le Groupement interprofessionnel des viandes rouges et du lait ( un point de vente à El Mourouj et deux à l’Ariana). La société Ellouhoum a fixé les prix de vente à 5,2 dinars le kilo pour les moutons dépassant les 40 kg et 5,4 dinars pour les moutons pesant  moins de 40 kg.
Tous les intervenants s’engagent à assurer un approvisionnement régulier dans les points de vente  organisés. Ainsi, la société Ellouhoum a acquis 5.000 têtes auprès des éleveurs et elle compte en acheter 3.000 autres. 
Pour sa part, l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) encourage les éleveurs à s’engager dans ce programme en établissant  des contrats de partenariat avec la société Ellouhoum.
    D’autre part, la même société a programmé l’importation de 3.000 carcasses afin de renforcer l’offre. Le point de vente de la société de la viande bovine et ovine est ouvert depuis jeudi dernier. Le kilo est vendu à 10 dinars.
  Un programme de contrôle, élaboré par les services de contrôle économique et la Garde nationale, est entré en application pour superviser l’approvisionnement des points de vente et des marchés. Jusqu’à jeudi dernier, ils ont effectué 3.600 visites  et ont relevé 42 infractions relatives notamment à la pratique de l’activité de vente d’une manière illégale ou à des comportements portant atteinte à la marche ordinaire des transactions. Ainsi, mercredi dernier, les services de contrôle ont confisqué  plus de 60 moutons lors d’opérations de vente aux enchères, considérée comme illégale.
Notons que cette année, la vente se caractérise par une grande diversité. Les consommateurs peuvent visiter les points de vente occasionnels, les marchés ordinaires et les points de vente dans les grandes surfaces.
  S.HAMROUNI
   
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz Bernard Di Spigno - dans PRESSE
commenter cet article

commentaires