Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 09:23
Article en PDF Imprimer l'article Envoyer l'article

Aid El Adha

Arrivage du cheptel sous contrôle sanitaire

Les premiers arrivages du cheptel ovin par camions, en provenance des wilayas des Hauts Plateaux et celles limitrophes, ont été enregistrés depuis jeudi dernier à Oran, malgré les chutes de pluie. Pour faire face à ce flux de troupeaux d’ovins, qui va atteindre les 200 000 têtes en prévision de l’Aid El Adha, la direction de l’Agriculture a mis en place un dispositif de salubrité et de contrôle sanitaire.

Cette opération de surveillance, instituée par décret du wali, touchera, en plus des abattoirs, une soixantaine de points de vente autorisés cette année à travers l’ensemble de la wilaya. Aucune vente ne sera autorisée en dehors de ces points, tient à rappeler la commission qui a la charge de ce dossier. Des saisies de cheptel seront opérées pour tout contrevenant à cette mesure, menace-t-on. Les membres de cette commission ont rappelé que les points de vente ont reçu la visite des vétérinaires. Des opération inopinées seront organisées dès cette semaine, jusqu’au jour du rituel, pour s’assurer que les bêtes ont été vaccinées. De l’avis de certains citoyens et connaisseurs qui se sont rendus vendredi en prospection au marché à bestiaux et au niveau des abattoirs municipaux ainsi que dans certains points de vente, dès les premières chutes de pluie, les prix du mouton ont augmenté d’un intervalle compris entre 3 000 et 4 000 dinars. Même au niveau des marchés à bestiaux de Oued Tlélat, Relizane, Télagh ou Sidi Bel Abbès, pour ce vendredi, jour de marché, les ovins vendus en gros étaient cédés entre 10 000 et 12 000 dinars la tête, alors qu’ils ne dépassaient pas les 8 000 DA la semaine écoulée, en raison de la sécheresse et le manque d’aliment de bétail.

Accès contrôlé

Depuis le mois d’octobre dernier, le quintal de fourrage valait son pesant d’or au niveau des localités de Oued Tlélat, Tafroui ou Boutlélis, qui sont des régions où l’élevage ovin est pratiqué à grande échelle. La wilaya d’Oran, selon les services vétérinaires de la DSA, compte un cheptel estimé à près de 210 000 têtes d’ovins, en grande partie vacciné contre la clavelée et la Langue Bleue. Actuellement, pour ce qui est de cette maladie, aucun cas de contamination n’a été enregistré à travers la wilaya. Dès l’apparition de cas dans les régions voisines, la direction des Services Agricoles, en collaboration avec celle de la Santé, a pris des mesures sanitaires en n’autorisant l’accès dans les marchés et abattoirs que pour le cheptel vacciné. Pour la journée de l’Aïd, en plus des conseils sur le kyste, les services vétérinaires seront en permanence au niveau des abattoirs pour parer à tous les risques. Ils invitent également les citoyens à éviter d’acheter de la viande ovine sur la chaussée, au niveau des localités de Hassi Ameur, Hassi Bounif et autres. Cette viande non contrôlée provient en grande partie des abattoirs clandestins et peut entraîner des risques sur la santé du consommateur. Certains pères de famille, ne pouvant se permettre un mouton pour l’Aid, préfèrent acheter de la viande et des abats quelques jours avant la fête.
source : El WAtan

Partager cet article

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz Bernard Di Spigno - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires