Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 08:48
Depuis le 12 octobre 209, les fonctionnaires du ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche relevant du secteur de l'alimentation se mobilisent pour la défense du service public, des missions, des conditions de travail , de l'emploi. Ils combattent le réforme de l'Etat  (RGPP) qui va consacrer la disparition des services vétérinaires français.
ASIDCOM, organisation de défense des consommateurs musulmans, est solidaire  de l'action pour la défense du service public vétérinaire.


Communiqué ds syndicats FO et FSU SECTEUR ALIMENTATION DU MAAP

PRIVATISATION DE NOS MISSIONS : REAGISSONS !!!

Des actions ont déjà été engagées par nos 2 organisations syndicales notamment le rassemblement au Rheu le 23 avril dernier lors de la venue du DGAL en Bretagne. 150 agents se sont mobilisés face à un constat alarmant : les effectifs affectés aux missions (SPA, SSA, ICPE,PV) du service public de l’alimentation ne cessent de diminuer, ne nous permettant plus d’assurer toutes nos missions. Parallèlement, le recours à l‘emploi précaire demeure très important notamment en abattoir.

L’entreprise de démolition se poursuit :

-Transfert de missions d’inspection en abattoir aux industriels avec la volonté exprimée par la commission européenne d’aller encore plus loin (révision en cours du paquet hygiène). Pourtant la France s’est vue réprimandée par l’OAV, ne respectant pas les conditions d’inspection sanitaire dans les abattoirs de volailles.

-Transfert vers les GDS et vers les vétérinaires libéraux des missions de santé animale (rapport Guénée), à tel point que, dans le cadre de la création des DDPP, certains préfigurateurs envisagent la disparition pure et simple de ce service.

 - Grosses incertitudes sur l’avenir des missions ICPE sur leur maintien dans les DDPP.

- Transfert des missions supports (plate forme Chorus, services informatiques, GRH…) vers des centres mutualisés régionaux avec toutes les conséquences de mobilité forcée pour les agents et de désorganisation des services.

- Inquiétudes liées à la réorganisation des missions PV dans les SRAL et craintes de disparition de l’échelon opérationnel.


Tout cela dans le contexte de la RGPP, de l’accréditation des DDSV, de l’inflation des tâches administratives (SIGAL , AQ…) qui désorganisent encore un peu plus les services et augmentent l’incertitude sur l’avenir pour les agents et pour les missions. Il est urgent de dire STOP. C’est pourquoi nous proposons une semaine d’action nationale dans les services de l’alimentation (vétérinaires et protection des végétaux) du 12 au 16 octobre prochain :

· Pour la défense des missions du service public de l’alimentation,

· Pour la création des emplois de titulaires nécessaires à leur accomplissement,

· Pour la titularisation de tous les non titulaires.

Nous appelons tous les agents à faire massivement grève à partir du 12 octobre et à participer à des rassemblements inter régionaux (Rennes, Toulouse, Lyon, Lille, Metz) le mardi 13 octobre pour faire le point sur les négociations avec le ministre et envisager la suite (montée nationale à Paris) si nous n’obtenons pas d’avancées significatives. Afin de préparer l’action et développer la mobilisation, nous appelons à des AG départementales ou sur les sites d’abattage d’ici la fin septembre.

 

 

Communiqué des organistions syndicales CGT, SUD, CFDT et SNISPV (inspecteurs de la santé publique)

Grève dans le service public de l’alimentation : une mobilisation très importante

Toutes les organisations syndicales représentatives des agents travaillant dans le service public del’alimentation (services vétérinaires, protection des végétaux) ont appelé à une semaine d’action du 12 au 16 octobre 2009. La journée de grève de ce mardi 13 octobre, qui s’inscrit dans le cadre de cette semaine d’action, a été très suivie : jusqu’à 80% selon les sites.

Le succès de cette journée de grève, dont nous nous félicitons, s’explique par les raisons suivantes :

- réduction des effectifs, alors que les moyens actuels ne permettent pas de faire face à l’ensemble des missions (inspection dans les restaurants, boucheries, abattoirs, maladies animales transmissibles à l’homme ….). Les propositions budgétaires 2010 confirment ce mouvement : presqu’aucun départ à la retraite ne sera remplacé ; 

- menace sur l’efficacité de l’exercice des missions de santé publique vétérinaire en raison des restructurations des services qui mettent en cause la cohérence de l’action publique (dilution des responsabilités, éclatement des compétences) ;

- perspective d’abandon et de privatisation de missions (inspection sanitaire dans les abattoirs…) ;

- inquiétude sur le devenir des missions de la protection des végétaux en lien avec la  réorganisation des SRAL1


dans les DRAAF ;

- développement de la précarité avec des conditions d'emploi, de travail et de rémunération de plus en plus dégradées.

En faisant le choix d’affaiblir, voire de faire disparaître le dispositif de santé publique dans les domaines alimentaire, vétérinaire et phytosanitaire, les décisions du gouvernement ne permettent pas de se préparer aux enjeux sanitaires de demain sur l’alimentation des français et les maladies émergentes.

Les organisations syndicales signataires ne peuvent pas se résoudre à accepter cette situation. Elles appellent les personnels des services publics de l’alimentation à se réunir localement en assemblées générales afin de faire le point de la situation et débattre des prolongements de l’action.

Paris, le 13 octobre 2009

Contacts :

Syac-CGT – Louis Dilasser : 06 98 30 90 56 / 01 49 55 55 89

Spagri-CFDT – Anne Michèle VACHIER : 01 49 55 55 08 / 01 49 55 46 83

SNISPV – Benoît Assemat : 06 77 02 42 00 / 01 49 55 81 24

SUD-Rural – Laurent Pidancet : 06 86 65 03 23 / 03 80 68 31 25


1: SRAL : services régionaux de l’alimentation des directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ASIDCOM - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires