Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Sur Le Blog

Archives

19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 12:23

Avis juridique du mufti Darul 'Uloom Karach Muhammad Taqi Usmani sur l’électrocution post jugulation


Le
site halal monitoring publiait un avis juridique du mufti pakistanais et vice-président du Conseil d'administration, Darul 'Uloom Karach , Muhammad Taqi Usmani sur l’électrocution post jugulation. Dans cet avis le savant semblait être favorable à  l’électrocution des animaux après l’acte du sacrifice. Compte tenu de la difficulté de la compréhension, ASIDCOM a de nouveau interpellé le mufti, en lui fournissant quelques données scientifiques et réalités de cette pratique. Le Mufti nous a, alors, éclairés sur sa position avec les précisions suivantes pour son avis juridique :

1- La méthode correcte selon la sunnah et la charia est de couper les veines du cou avec un couteau bien affûté en récitant le nom d’Allah, sans étourdissement ni avant ni après la coupe. L’étourdissement d’un animal que se soit avant ou après l’incision de son cou est contre la voie nécessaire prescrite par la charia selon la sunnah.

2- La consommation de la viande d’un animal est-elle permise ou non, si cet animal est étourdi avant ou après la saignée ?  La réponse à cette question est qu’elle ne serait pas halal si l’animal est mort suite à l’étourdissement et non suite à la coupe de son cou et le flux de sang à travers ses veines (coupées).  Cependant, si la mort de l’animal est causé par le drainage du sang à partir de ses veines et non par l’étourdissement, la consommation de sa viande devient permise, bien que l’acte d’étourdir, que se soit avant ou après l’abattage, n’est pas permis. Ceci est la connotation correcte de notre avis juridique précédent à propos l’étourdissement post mortem. Je pense que ceci va expliquer la position de la Charia, et Allah sait mieux.

Son avis a été mis à jour sur le site de halal monitoring (le point n°2 qui concerne l'étourdissement après la saignée)

Nb : étourdissement post mortem : il faut savoir que le terme juste devant être employé est celui « d’étourdissement post jugulation » car « post mortem » en latin veut dire après la mort et cela ne rentre pas dans le champ de la définition du licite.

Repost 0
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 12:08
Poulet américain au chlore
Poulet chloré: opposition à l'éventuelle levée de l'interdiction.
Les députés européens adopteront une résolution sur la levée éventuelle de l'interdiction des poulets traités avec une solution chlorée. Cette interdiction, qui existe depuis 1997, a abouti à la suspension de toutes les importations de volailles traitées par ce procédé en provenance des Etats-Unis. Pour les députés, désinfecter les poulets à l'eau de javel à des fins de consommation humaine n'est pas acceptable dans l'UE.

source : Parlement UE

Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans SANTE ET ALIMENTATION
commenter cet article
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 22:02
Consultation publique « Animal et Société » du 2 au 15 juin 2008

http://www.animal-societe.com/consultation

Le ministère de l'agriculture et de la pêche a publié les travaux d'ASIDCOM, association de sensibilisation, d'information et de défense de consommateurs musulmans, sur les bénéfices du sacrifice rituel sans étourdissement pour les animaux et les hommes .

Aussi, nous faisons connaître maintenant, notre avis sur les propositions retenues et mises au débat public.


Quelques grands principes sur les relations avec l'animal

« Il n'est de bête sur la Terre, ni d'oiseau volant de ses ailes qui ne forment des communautés semblables à vous ‘humains' » ( Coran, sourate 6-Les Bestiaux-verset 38).

Dans l'Islam, toutes les espèces sont protégées, il est interdit de tuer un animal par pur plaisir, la chasse est autorisée seulement dans un but alimentaire et non de loisir, il est interdit de maudire un animal domestique, le jeu d'argent est prohibé, l'animal est doté d'une intelligence, la mise à mort est une dispense accordée par Dieu à l'homme et se justifie selon la méthode prophétique :

« A chaque communauté, nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu'ils prononcent le nom d'Allah sur la bête de cheptel qu'il leur a attribué » (Coran ,sourate 22- Le pèlerinage-verset 34).

« ...Prononcez le nom d'Allah...puis, lorsqu'ils gisent sur le flanc, mangez-en et nourrissez-en le besogneux discret et le mendiant » (Coran, sourate 22-Le pèlerinage-verset 34).

« Accomplis la salât pour ton Seigneur et sacrifie. » (Coran, sourate 108 - L'Abondance- verset 2).

 

Propositions soumises à la consultation publique pour l'abattage des animaux

FORMATION

Nous demandons la mise en place d'un dispositif national avec la collaboration des établissements de l'enseignement agricole (DGER) du ministère de l'agriculture et de la pêche (LEGTA, CFPPA), dont le programme serait validé par la direction de l'alimentation (DGAL) sur les conditions de protection de la santé publique, des animaux (mise en stabulation, circulation des animaux, contention, sacrifice) et de l'environnement.

Les conseils régionaux du culte musulman (CRCM) sont associés sur l'aspect religieux.

L'association ASIDCOM est associée au programme et à la mise en œuvre au titre de représentant des consommateurs musulmans.

La formation est gratuite et ouverte à tous les consommateurs susceptibles de réaliser le sacrifice à l'occasion d'un baptême, d'une circoncision, d'une sadaka, de l'Aïd Al Ahda.
La formation est payante pour les professionnels dans le cadre de la réglementation en vigueur (Etat, Régions, Conseils généraux, entreprises).
Cela peut être le moment d'une rencontre citoyenne entre les services chargés de la santé publique vétérinaire et les citoyens de confession musulmane. Il est évident que les organisations qui défendent l'étourdissement (OABA) où la remise en cause de l'exercice du rite musulman (
Fondation B.Bardot) ne peuvent pas être les animateurs de ce programme.


HABILITATION DES SACRIFICATEURS

Où est passer l'argent du Halal ? Il faut qu'il revienne à la formation.
Combien d'études scientifiques ont été financées pour défendre le sacrifice rituel , améliorer la bienveillance des animaux, la qualité des productions ?
Nous demandons l'abrogation de la carte de sacrificateur qui relève du privilège de quelques-uns uns, d'une caste politico-religieuse au détriment de l'exercice des libertés religieuses en Europe sans principe républicain, ni aucune transparence.

CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE

ASIDCOM demande que les ministères chargés de l'Intérieur et de l'agriculture respecte la Loi en ne faisant pas la promotion des revendications de l'OABA sur l'étourdissement dans la circulaire au nom du principe de neutralité et d'égalité ainsi qu'en référence au libre exercice de la religion (Proposition n°5 du groupe 3).

INFORMATION DES CONSOMMATEURS
Opposée à tout étourdissement avant et après la jugulation (saignée de l'animal), ASIDCOM revendique le droit à l'information concernant l'étiquetage selon les techniques utilisées lors de la mise à mort : abattage mécanisé, étourdissement avant jugulation, étourdissement après jugulation et sans étourdissement.


ADAPTATION DE l'APPAREIL INDUSTRIEL

Il est inadmissible d'accepter la suspension de volailles vivantes, tête en bas. C'est pourquoi les postes de saignée coniques doivent être développés pour assurer la bientraitance des animaux et une meilleure sécurité au travail.
Diagnostic de l'abattage rituel obligatoire (matériel, process de travail) selon une normalisation HACCP (avec HCP analyse de points critiques HALAL) et AMDEC (analyse des dysfonctionnements).
Le calcul d'un laps de temps réglementaire entre la saignée et l'habillage est nécessaire (comme il est existant pour le délai d'éviscération) pour toutes les espèces mais ne doit être un artifice pour légaliser l'usage de l'étourdissement.

GUIDE BONNES PRATIQUES

La bonne intention ne suffit pas face aux enjeux financiers et aux scandales sanitaires que nous connaissons : « Là où l'argent règne, la vérité se tait ! »
Guide de bonnes pratiques, mandat sanitaire ou délégation de service public, certifications, habilitations...toutes ces propositions vont le sens d'une privatisation du service public vétérinaire avec l'application du PAQUET HYGIENE (Règlement 853,853/2004...) qui aiguise la discrimination à l'égard des musulmans (rituel = abattoir) et plus récemment de la révision générale des politiques publiques (RGPP) qui enferme l'Etat dans un rôle de supervision à la mode anglo-saxonne, sans réels moyens d'efficacité. Le consommateur est seul face au marché qui se globalise. C'est de moyens humains et financiers dont ont besoins les services de l'Etat pour être au plus prêt du terrain, répondre aux besoins de la protection animale et des consommateurs.





Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans VIE DE L'ASSOCIATION
commenter cet article
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 20:27
Brigitte Bardot condamnée pour "incitation à la haine raciale"

Le Tribunal correctionnel vient de rendre le jugement à l'encontre de la présidente de la Fondation Brigitte Bardot :
15 000 euros d'amende pour "incitation à la haine raciale"; C'est la 5ème condamnation de ce genre.

C'est une bonne nouvelle pour les défenseurs des droits de l'homme. Les propos visaient les musulmans à l'occasion de l'Aïd Al Ahda 2006.

Lors du procès,
ASIDCOM posait la question de la ligitimité de la participation de la Fondation Brigitte Bardot dans la réunion abattage rituel du grenelle de l'animal.





Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans VIE DE L'ASSOCIATION
commenter cet article
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 09:30


Communiqué de l’association ASIDCOM

GRENELLE DE L’ANIMAL : DEFENDRE LE BENEFICE DU SACRIFICE RITUEL POUR LES ANIMAUX ET LES HOMMES


Le 7 mai dernier, s’est tenu une réunion à huit clos sur l’abattage rituel dans le cadre du Grenelle de l’animal. Des discussions ont eu lieu  notamment sur les questions autour de l’étourdissement préalable (avant la saignée) et l‘étourdissement post jugulation (après la saignée) entre des représentants des cultes (dont on ne connaît pas les noms), des représentants du gouvernement et deux associations de protection animale, l’association O.A.B.A. et la Fondation Brigitte Bardot dont la fondatrice est actuellement jugée en correctionnel pour « incitation à la haine raciale » envers les musulmans.


La réunion « abattage rituel » a donné lieu aux sept propositions suivantes qui ont été discutées dans la réunion 4 du groupe 3 du 13 mai 2008 :
        - Proposition n°1 : Formation des sacrificateurs

        - Proposition n°2 : Information spécifique des agents en poste dans les abattoirs

        - Proposition n°3 : Suites données aux infractions constatées

        - Proposition n°4 : Problématique des cadences de sa ignée et de l’état de conscience des animaux

        - Proposition n°5 : Rédaction d’un guide de bonnes pratiques spécifiques, en annexe du guide général

        - Proposition n°6 : Information des consommateurs sur le mode d’abattage (non consensuelle)

        - Proposition n°7 : Pratique de l’étourdissement ou pas après la jugulation (proposition encore ouverte)


Al Hamdoullillah ! La proposition d’étourdissement n’est pas formellement inscrite (son obligation et non l’usage déjà largement utilisé sauf par le grand rabbinat de France) dans les propositions finales ouvertes au public. Cependant, la question semble encore ouverte et l’association ASIDCOM restera vigilante notamment au niveau du « plan d’actions et programme » qui seront proposés à la fin du mois de juin.


Concernant les propositions retenues pour l’abattage, le groupe 3 «économie et territoires» fait plusieurs propositions qui méritent d’être analysées par ASIDCOM et que nous vous  faisons d’or et déjà connaître :

Proposition n°5 (GP3): Modifier la circulaire interministérielle qui définit les conditions d’agrément des sacrificateurs rituels afin de lier l’autorisation d’exercer à des compétences techniques concernant la problématique de la souffrance animale ainsi qu’à l’utilisation obligatoire des moyens de contention mécanique spécifiques à l’abattage rituel.

Proposition n°28 (GP3): Mettre en place un programme de formation spécifique pour les sacrificateurs rituels.

Proposition n°25 (GP3): Elaborer un plan de communication à destination du grand public.

Proposition n°15 (GP3): Rappeler au niveau local par une communication appropriée que seul l’abattage en abattoir est admis et intensifier, en relation avec les différents services de contrôle la lutte contre l'abattage clandestin.

Proposition n°16 (GP3): Réaliser l’inventaire des équipements de contention dans les abattoirs de ruminants et rappeler l’obligation aux abattoirs de disposer de matériel de contention réglementaire.


L’association ASIDCOM appelle les musulmans à participer aux consultations publiques du Grenelle. La bientraitance des animaux (élevage, transport…) fait partie du message de l’Islam qui condamne aussi par exemple le jeu avec les animaux. Vous pouvez participer par le biais de commentaire sur le site du ministère :

http://www.animal-societe.com/consultation

 

L’association ASIDCOM appelle les musulmans à prendre connaissance de nos documents pour défendre le sacrifice rituel : Les bénéfices du sacrifice rituel sans étourdissement pour les animaux et les hommes (ASIDCOM), l’électrocution après la saignée (Dr. DEFFOUS), la méthode islamique d’abattage (Dr.KATME), science vétérinaire et Shehita (Dr. L.SHORE), réponse à l’Académie vétérinaire (ASIDCOM). Ces documents sont en accès libre sur notre site (rubrique documentation de SOS HALAL) sous réserve de la mention de la source ASIDCOM.


Marseille le 2 juin 2008/27 Joumada I 1429 AH.

 

 

Repost 0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 13:55
Dr.Abdel 
Majid ELKATME

(MBBCh,DPM), Muslim medical researcher and Spokesman on halal meat and food of Muslim Council of Britain (MCB) and on the Islamic Medical Association/UK
Tel: 0044 7944 240 622
Email: akatme@hotmail.com

Présentation de l'association IMA/UK

Campagne anglaise contre l’étourdissement dans le halal
http://www.unstunnedhalal.com

Les consommateurs musulmans découvrent avec stupéfaction l’existence de différentes méthodes d’étourdissement utilisées par certains certificateurs Halal (Enquête d'ASIDCOM en cours de réalisation).
On constate que les débats sur l’abattage rituel, à huit clos ou public, sont de plus en plus fréquents en France (enquête du journal "le soir d'Algérie", révision de la directive européenne, programme DIALREL, norme NF Halal Afnor, Grenelle de l'animal...).
Alors que nous craignons la remise en cause de la dérogation accordée par la directive 93/119/CE autorisant les musulmans et les juifs à pratiquer le sacrifice rituel ("Zabiha" et "Shehita") sans étourdissement, l’association ASIDCOM a souhaité interviewer le Docteur Abdel Majid KATME, psychiatre et porte parole de l’association des médecins musulmans et des questions concernant la "viande et les aliments halal " pour le conseil musulman de Grande-Bretagne, sur :
- le contexte de l’abattage rituel en Grande Bretagne
- le rapport de EFSA sur les aspects de bientraitance des animaux étourdis et les méthodes d’abattage (EFSA/AESA : Autorité Européenne de Sécurité des Aliments créée par le Réglement 178/2002/CE)
-
l’utilité de l’étourdissement appliqué après la saignée (électronarcose post-mortem)


ASIDCOM : Bismillah Rrahmanî Rrahîm, Sallam alikoum. Quel est votre regard sur  l’abattage des animaux ?

Dr Abdel Majid KATME : IL y a environ 36 ans, je suis entré dans l’association musulmane des médecins de Grande Bretagne IMA/UK. A ce moment là, son président était Dr Ghulam Mustafa Khan,("qu'Allah le bénisse"), qui a écrit un livre sur le Dhabh/Zabiha ("la saignée directe") intitulé: AL-DHABH le sacrifice des animaux selon la méthode Islamique.
Ce livre était unique et il contient des arguments scientifiques intéressants contre l’utilisation de l’étourdissement avant le DHABH ("la saignée directe"). Ce livre prouve la supériorité de la méthode prophétique de DHABH (directement et sans aucun étourdissement).
Ceci a ouvert mes yeux sur cette question importante dans l’Islam tandis que beaucoup de musulmans n’en étaient pas conscient et ils faisaient leur DHABIHA avec l’étourdissement comme les non musulmans.
Toutefois, je suis devenu plus impliqué dans la question de l’abattage des animaux suite à ma désignation par la mosquée principale de ‘"Regent Park" à Londres, pour présenter au nom des musulmans en Grande Bretagne, une communication dans le cadre d’une conférence scientifique sur l’abattage des animaux, pour un grand public non musulman à Londres en 1986. J’ai cherché un grand nombre d’études et d'articles médicaux et écrits par des non musulmans, sur les effets de l’étourdissement sur l’animal et le consommateur. Un autre conférencier juif a présenté une conférence et il s’est opposé à l’étourdissement.
Ensuite, je suis devenu plus intéressé et plus impliqué dans ce qui concerne la méthode Prophétique de DHABH, en intervenant dans des mosquées, en conférences, sur la radio, à la Télévision et  en "éduquant aussi les imams ".
Je suis devenu le porte parole sur la viande et les aliments Halal, du conseil musulman de Grande-Bretagne, de l’association des médecins musulmans et plusieurs autres organisations.

 

ASIDCOM : Que pensez vous du statut de l’animal dans le monde aujourd’hui ? et que dit l’islam à propos du bien être de l’animal ?

Dr Abdel Majid KATME : Malheureusement le statut de l’animal dans le monde est très mauvais de nos jours, barbare, cruel et injuste. C’est pour cette raison, que nous avons aujourd’hui un grand nombre d’organisations de bien être animal afin de remédier à cette sérieuse question:
Des fermes industrielles, des cages en batteries, l’étourdissement lors de l’abattage et des épidémies d’abus et de tortures des animaux même en public et à domicile!
A ma surprise j’ai découvert plusieurs versets ("Ayats" du Coran) et paroles ("Hadiths") du prophète Mohammed (Paix et Bénédiction sur Lui)  qui sont un grand guide sur le bien être animal pour toute l’humanité dans ce monde.
Le bien être animal est pris en considération même au moment du sacrifice, comme par exemple: offrir à manger et à boire à l’animal avant de faire le sacrifice, éviter d’affûter son couteau sous le regard de l’animal, l’acte d’abattage et même le sang
(qui sont une bienfaisance physiologique).
Malheureusement la plupart des musulmans ne sont pas conscients de ces aspects de bien être animal proscris par l’islam. Ils ne montrent pas l’exemple aux non musulmans pendant que les gens en Occident considèrent notre sacrifice rituel ("Zabiha") de cruauté envers les animaux.
On a vraiment besoin, aujourd’hui, d’établir ces organisations nécessaires dans chaque pays:
LA SOCIETE ISLAMIQUE POUR LE SOIN ET LE BIEN ETRE ANIMAL
Et de faire notre devoir en tant que musulman pour sauver nos animaux innocents de toute souffrance ou abus. Je vous invite à consulter mon article sur les droits des animaux en Islam.
 

 

ASIDCOM : D’après vos connaissances y a t il une preuve scientifique pour une non considération du bien être de l’animal dans l’abattage rituel ?

Dr Abdel Majid KATME : Durant les 33 dernières années, nous avons cherché à voir l’existence d’une recherche ou une étude ou même une seule étude médicale ou scientifique qui prouve que notre méthode d’abattage religieuse/prophétique est contre le bien être animal ou cause la douleur ou cruelle pour l’animal.. Mais nous n’avons pas pu en trouver une.
Nous avons lancé un défi publiquement et nous avons demandé des évidences, nous en tant que musulmans croyons qu’il n’en en aura aucune. Mais parfois certains “Musulmans” sont primitifs et non instruits et font, alors, leur sacrifice rituel (" Zabiha") sans aucun respect  pour les préceptes du bien être animal dans l’Islam.

 

ASIDCOM : A la lecture du rapport de l’AESA (page 23), nous trouvons des synthèses scientifiques qui démontrent que l’animal, notamment les bovins souffrent considérablement suite à la coupe. Quand pensez vous ?

Dr Abdel Majid KATME : Sans doute les bovins ainsi que d’autres animaux sont victimes d’abus et de cruauté avant et pendant l’abattage, surtout par le système de pistolet d’abattage (captive bolt: étourdissement), qui a été interdit, depuis quelques années, dans plusieurs états de l'Union Européenne pour éviter le risque de la vache folle (BSE) .



ASIDCOM : Dans ce même rapport de l’AESA (page 21), on parle de la libération des Opioïdes endogènes (2)qui agissent comme un analgésique, lors d’une blessure importante chez l’homme (40 % des cas) alors qu’il est impliqué dans une activité très vigoureuse. Ce genre de phénomène existe t -il chez l’animal et pouvons nous utiliser l’homme comme référence pour comprendre ce qui se passe dans le corps de l’animal de point de vue de " la douleur "?

Dr Abdel Majid KATME : Il est très difficile de définir et de prouver la question de la “DOULEUR”(3) chez l’animal suite à la coupe. Cependant, il y a des études basées sur les mesures de l’EEG (électroencéphalogramme) au niveau du cerveau, chez des animaux étourdis et d’autres non, qui concluent que les animaux étourdis ressentent la douleur quand ils sont étourdis au préalable.
Il s’agit là du bon sens, aucun d’entre nous ne peut mettre directement sa main sur une source d’électricité car c’est douloureux… alors que l’étourdissement par l’électricité est, malheureusement, utilisé régulièrement, aujourd’hui, sur presque tous les animaux qui  souffrent. Nous croyons, aussi, que c’est cruel pour ces animaux qui sont incapables de parler ou de s’exprimer ou de se plaindre.
C’est vrai qu’il y a des nouvelles études qui nous parlent à propos de la libération des analgésiques/endorphines(4) internes au moment du sacrifice (" Zabiha").

 

ASIDCOM  : Toujours dans le rapport de l’AESA (page 22), on peut lire «Tandis que le bien-être pourrait normalement être évalué en utilisant des réponses de cortex surrénales (5), Ceux-ci ne peuvent pas être appliquer sur des animaux dont la gorge a été coupée, parce qu'ACTH (6)n’a pas pu atteindre les glandes surrénales via le sang. En tout cas, les réponses glucocorticoïdes (7) prennent plus de 2 minutes pour être évident. De là le manque d'une augmentation du sang cortisol annoncé dans quelques études (Tume et Shaw, 1992) n'est pas surprenant. (Le rapport d'EFSA) ».
Que pensez-vous de cette explication et pensez vous vraiment que l’animal ne bouge pas juste après la coupe à cause de la peur ou du choc hémorragique ?

Dr Abdel Majid KATME : C’est un fait observé bien connu: quand la coupe est faite correctement, sans étourdissement, l’animal reste calme, et ne bouge pas pendant un moment… Alors que si la coupe cause la douleur, l’animal montre, instantanément, des mouvements de détresse et d’inconfort. Cependant les convulsions(8) et les contractions physiologiques naturelles et indolores commencent plus tard. Comme le cerveau n’a plus de sang et est entrain de “mourir et de demander” un approvisionnement en sang…  mais c’est trop tard puisque le sang pompé à partir des bras et des pattes sort à travers la coupe avant d’atteindre le cerveau !

 

ASIDCOM : Quel est le contexte en Angleterre concernant l'abattage rituel et l'étourdissement obligatoire?

Dr Abdel Majid KATME : Al hamdulillah ! ("Gloire à Dieu !"), la loi de 1995 en Bretagne autorise les musulmans et les Juifs à effectuer leur abattage rituel sans l’utilisation d’aucun étourdissement. Nous avons une dérogation par rapport à l’étourdissement.
Cette loi existe depuis longtemps en Grande-Bretagne et il y a eu deux tentatives pour interdire l’abattage rituel durant les 22 dernières années. Mais les contestations des musulmans et des Juifs ont réussies à conserver nos droits.

 

ASIDCOM : Que pensez vous de l'électronarcose post-mortem appliquée dans le cas de l'abattage rituel?

Dr Abdel Majid KATME : Les Musulmans doivent suivre le Prophète Mohammad (Paix et Bénédiction sur Lui), en effectuant une saignée directe ("Zabiha ") sans changer ou interférer son process et sans l’utilisation d’aucun étourdissement.
Nous croyons que c’est la seule méthode HUMAINE qui a été pratiqué au par avant par tous les prophètes (Paix sur Eux) : Ibrahim, Moïse et  Jésus....
De plus: les Musulmans ont été mis en garde par une parole ("Hadith") du Prophète Mohammad (Paix et Bénédiction sur Lui) qui a dit clairement qu”Il va combattre les musulmans qui ne font pas la Zabiha (saignée directe") comme il le faisait … "

Quelle est la raison pour faire l’étourdissement après la coupe ? On ne peut en trouver aucune ?
Il n y a pas d’évidence qu’il emporte n’importe quelle “douleur”.... en effet après la coupe correcte et le choc hémorragique… l’animal a perdu le sang du cerveau, ce qui enlève toute sensation dès le début.
Nous croyons, aussi, que l’étourdissement, lorsqu’il est appliqué après la coupe va interférer avec la possibilité d’un drainage maximal du sang vers l’extérieur du corps de l’animal, en affaiblissant et ‘figeant’ les convulsions et contractions naturelles  importantes et nécessaire.
Sans doute, nous avons besoin, aujourd’hui de nouvelles recherches médicales afin de déterminer l’effet de l’étourdissement post mortem sur l’animal et le drainage du sang.
 


ASIDCOM : Cher frère Abdel Majid, nous vous remercions de votre contribution à l'attention des consommateurs musulmans et du public francophone. Sallam alikoum wa ramatoullah wa barakatouh.


Pour appronfondir, vous pouvez consulter la conférence du docteur KATME lors du symposium UFACW (traduction ASIDCOM et en ligne sur le blog SOS HALAL-rubrique documentation.


(2) peptides qui jouent le rôle de médiateurs.
(3) sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nocieceptif (perception de stimulis produit par la douleur).
(4) effet de prévention ou de diminution de la douleur.
(5) deux glandes triangulaires situées au-dessus des reins et responsables de la gestion du stress.
(6) hormone corticotrophe ou Adréno Cortico Tropic Hormone, polypeptide de 39 acides aminés.
(7) ont une action sur le métabolisme protidique et glucidique.
(8) contraction d'un ou plusieurs muscles.
cortisol : hormone sécrétée par le cortex (écorce) de la glande surrénale à partir du cholestérol. Dénommée "l'hormone du stress".

  Interview réalisée pour ASIDCOM  par H. REZGUI, mai 2008, Joumada I 1429 H.  

Repost 0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 22:00
Le ministère du Hadj du Royaume d'Arabie Saoudite a mis en place un site internet en langue française destiné à fournir des informations générales sur tous les aspects du Hadj.
Vous pourrez retrouver notamment des informations générales  pour les voyageurs, des cartes, des films, une liste de services liés au Hadj ou la Omra.
Avant l'achat de votre contrat de voyage, l'association ASIDCOM vous conseille les trois points suivants :
 
1- De vérifier avant l'achat des billets que l'agence de voyage a bien été approuvée par le ministère du Hadj Saoudien, d'exiger facture et contrat conformément au Code du tourisme.

Consulter la liste des agences de voyage françaises approuvées par le ministère du Hadj Saoudien


2 - Les agences de voyages et les associations agréées auprès desquelles vous achetez votre voyage doivent avoir un numéro de licence donc un numéro d’autorisation délivré par les préfets de département ou par le préfet de région pour l’Île-de-France ; L'agrément doit figurer sur les documents qui vous sont remis au moment de la signature de votre contrat qui peut être conclu par écrit ou par voie électronique. N'hésitez pas à vérifier cet agrément auprès des services des préfectures françaises...


Consulter les listes des organismes de tourisme agréées pour l'Ile de France
Hors Ile de France, il faut consulter directement la préfecture du département concerné


3- De consulter les conseils aux pélerins











Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans PELERINAGE
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 07:32
3403 signatures pour défendre l'abattage rituel

A l'occasion de la 25ème rencontre des musulmans de France, au parc des expositions du Bourget du 8 au 11 mai 2008/1429 H., où un bon accueil nous été réservé par le public ainsi qu'une grande écoute, plusieurs milliers de citoyens et citoyennes se sont engagés ,dont plusieurs personnalités diverses de la communauté musulmane, au côté d'ASIDCOM pour défendre l'abattage rituel :

- Abdu Majid KATME, porte parole des médecins musulmans du Royaume uni,
- Le professeur Tariq Ramadan,
- Le secrétaire général du CRCM de Pays de Loire, N. Charkaoui,
- Le président du CRCM de Rhône Alpes A. Gacci,
- L'iman de Décines M. Minta,
- Le docteur vétérinaire Y. Deffous, expert auprès de la Cour d'appel de Versailles,


De plus, la ministre de l'intérieur Michèle Alliot-Marie, devant la conférence des rabbins d'Europe le 13 mai, a été très applaudie lorqu'elle a dit : "que l'Etat doit protéger les traditions cultuelles : je pense à l'abattage rituel que rien ne doit pouvoir remettre en question, même au nom de droits reconnus à la protection animale".

Après la publication des travaux d'ASIDCOM sur le bénéfice de l'abattage rituel sans étourdissement pour les animaux et les hommes (en libre accès sur le site et faisant partie des contributions au Grenelle de l'animal publié sur le site du ministère de l'agriculture "animal et société"), l'enquête en cours sur les organismes de certification halal (dont une première ébauche a été présentée aux visiteurs de la rencontre), la stratégie du lobby anti-musulman, de l'islamophobie a rencontré un nouvel obstacle lors de la rencontre du 7 mai sur l'abattage rituel au ministère de l'agriculture dans le cadre du Grenelle de l'animal devant la prise de position ferme du grand rabbin de France.

C'est un encouragement à l'unité et à l'action citoyenne des musulmanes et musulmans de France et d'Europe : saignée directe sans étourdissement ante et post mortem.




Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans VIE DE L'ASSOCIATION
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 09:34
ABATTAGE RITUEL :L'UOIF s'oppose à l'étourdissement

 
Dans le cadre des réunions des groupes de travail des rencontres « animal et société » organisées par le ministère de l’Agriculture, une réunion aura lieu le mercredi 07 mai autour du sujet de l’abattage rituel. Il est prévu que soit abordé, lors de cette réunion, le sujet de l’étourdissement préalable des animaux avant tout abattage rituel. A cette occasion, l’UOIF tient à confirmer son opposition à la méthode de l’étourdissement préalable à l’abattage rituel musulman. L’UOIF, compte sur la participation des représentants du CFCM pour qu’ils défendent ce principe qui a été confirmé, à plusieurs occasions, par les instances dirigeantes du CFCM.
 
La Courneuve, le 6 Mai 2008
 
Union des Organisations Islamiques de France
Source :
Site de l'UOIF
Repost 0
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 18:28

ASIDCOM au salon du Bourget 2008/1429 H

L'association ASIDCOM sera présente, in shâ Allah, à la 25 ème rencontre des musulmans  de France, au parc des expositions du Bourget du 8 au 11 mai 2008.

Vous pourrez nous rencontrer sur un STAND ainsi qu'au cours d'un DEBAT-Conférence organisé autour de "l'actualité du Halal et son avenir" (samedi 10 mai de 18 à 21 heures) avec la présence des docteurs A.M. KATEM porte parole de l'association des médecins musulmans du Royaume-Uni, Y.DEFFOUS écrivain, expert auprès des tribunaux et directeur de l'institut Vioscope, M.A. BENMAAMAAR directeur d'Européan Halal services et Hadj A. Di Spigno président de l'association ASIDCOM.

Télécharger le programme de la conférence-débat


Repost 0
Published by Hadj Abdelaziz - dans VIE DE L'ASSOCIATION
commenter cet article